dimanche 4 décembre 2011

Article de la Dépêche 30 novembre 2011

Belvèze-du-Razès. Guillaume Malafosse, vigneron par passion

Chaque invitée s'est vu offrir un livret de recettes secrètes qu'Isabelle a élaborées à partir de ses recettes à base de château-belvèze./Photo DDM
Chaque invitée s'est vu offrir un livret de recettes secrètes qu'Isabelle a élaborées à partir de ses recettes à base de château-belvèze./Photo DDM
Chaque invitée s'est vu offrir un livret de recettes secrètes qu'Isabelle a élaborées à partir de ses recettes à base de château-belvèze./Photo DDM
Depuis quelques mois, Guillaume Malafosse, vigneron belvézien, et son épouse Isabelle ont lancé un rendez-vous en ouvrant les portes de leur cave chaque « 20 du mois» aux amis, clients,, mais aussi pour créer du lien avec les touristes et de déguster ses vins qu'ils soient en bouteille, en cuve et ainsi comprendre comment un vin évolue et quels sont ses choix dans les assemblages de cépages ou dans la finalité gustative de chaque vin. Ce soir-là, du « 20 du mois » de novembre, la dégustation était un peu particulière, puisque réservée aux dames, le vin n'étant pas qu'une histoire d'hommes. Isabelle Malafosse, dans son discours, déclarait : « Ici nous sommes dans la cave d'un homme, mais cela a été possible grâce à une femme, sa mère, Mme Malafosse, qui a su préserver ce patrimoine de terres et de bâtis qui ont permis à Guillaume de reprendre l'exploitation familiale en 1997 ». Il perpétue ainsi la tradition familiale commencée il y a quatre générations. Il est devenu vigneron par passion et a ainsi décidé de créer, à la manière d'un artisan, ses propres cuvées.
C'est la raison pour laquelle Isabelle, qui participe à la gestion commerciale, et Guillaume réservent la commercialisation de leurs vins aux cavistes, restaurants ainsi qu'au caveau de vente du domaine.
Ils disposent d'une cuverie d'une capacité de 3 200 hl complétée par un caveau de vieillissement et d'un large espace de stockage.
Les principaux cépages cultivés sur le domaine sont : chardonnay, merlot, cabernet, franc et sauvignon. Il y a eu la reconversion d'un vignoble exposé en grande partie plein sud sur les hauteurs de Belvèze et la plantation de cépages nobles : merlot, cabernet et chardonnay couvrent aujourd'hui 75 % d'une exploitation qui s'étend sur une superficie de plus de 30 ha. Les lauriers (voir encadré ci-contre) sont le résultat d'un travail sur le terrain en compagnie de ses deux employés Thierry et Moha, et d'une étroite collaboration avec l'œnologue Eugène Sanchez qui est associé à une femme, Christine Salazar.
Alliant la modernité et la tradition, plus de 25 000 bouteilles sortent chaque année de la chaîne d'embouteillage installée dans la cave.

1 commentaire:

  1. Ce fut un moment très agréable et distingué entre femme réunies autour d'une passion ou d'un simple caprice: le vin. Le tout orné d'une décoration Originale et d'une ambiance chaleureuse au caveau du chateau de Belvèze! Merci Isabelle et au prochain 20 du mois !

    RépondreSupprimer